Les amoureux d’architecture

L’histoire de l’architecture polonaise est aussi mouvementée et compliquée  à comprendre que les nombreuses  complexités politiques de cette partie de l’Europe. En raison de la situation géographique dans laquelle se trouve la Pologne, c’est à dire entre deux grands puissants pays tels que l’Allemagne et la Russie, la frontière polonaise a été déplacée à plusieurs reprises. De cette façon, nous changions régulièrement de style d’architecture. Des frontières déplacées, des occupations, des guerres, le communisme et enfin des fonds financiers européens – tout ça compose l’image de l’architecture polonaise. Une image diverse, surprenante, moderne, mais très souvent toujours assez traditionnelle.

 

Selon de nombreux historiens la Pologne a commencé à se former au Xème siècle, lorsque les deux groupes sédentaires habitant à côté se sont réunis. Les Vistulans vivaient dans les environs de Cracovie, les Polan vers Poznań, et c’est justement dans ces régions, que se trouvent les monuments les plus anciens de l’architecture polonaise. Se sont essentiellement des églises et des temples car à cette époque les maisons étaient construites avec des matériaux  qui ne durent pas dans le temps tel que le bois ou l’argile. Les églises étaient faites en pierre, des constructions donc très solides.

Presque tous les architectes peuvent concevoir de beaux bâtiments mais le véritable art est de concevoir toute une ville. Une ville idéale, c’est-à-dire fondée sur un plan géométrique, ordonnée et hiérarchique, avec des espaces séparés pour toutes les fonctions nécessaires (bureaucratie, commerce, éducation, logement, etc.). C’était le rêve des penseurs de la Renaissance. En 1580, Zamość obtint les droits municipaux. Cette ville, fondée par Jan Zamoyski, grand chancelier et hetman, conformément à l’idée de la ville idéale selon la Renaissance. Le cœur de cette cité était constitué d’une place avec une mairie entourée d’immeubles à arcades.

 

 

L’histoire de Cracovie pendant des centaines d’années a été associée au pouvoir, c’est-à-dire au siège des rois polonais et comme capitale de l’État. C’est ici, que la célèbre cloche „Zygmunt” a été forgée, l’église St. Mary a été bâtie, dans laquelle Wit Stwosz a placé son célèbre autel. C’est là où Sukiennice ont pris feu et ont été reconstruite par la suite au milieu du XVIe siècle. Cracovie fut la capitale de la Pologne jusqu’au début du XVIIème siècle, lorsque le roi Sigismund III la transféra officieusement à Varsovie. Cracovie est avant tout une ville d’églises. Il y en a plus de 120 dans la ville même et la plupart d’entre elles sont des bâtiments historiques, vieux de plusieurs centaines d’années.

 

 

Le premier style qui apparaît dans l’architecture de Lublin est le romanisme. Le donjon situé dans le château de Lublin est le seul exemple d’architecture romane de Lublin, et en même temps le seul exemple d’édifice roman de ce côté de la Vistule. La double fenêtre sur le côté sud du bâtiment est un excellent exemple de ce style. Dans l’architecture de Lublin, on trouve tous les styles architecturaux connus dans l’architecture polonaise: romanisme, gothique, Renaissance, baroque, historicisme, néostyle, art nouveau, modernisme.

 

 

Le quartier historique de Sandomierz est parfois appelé „Petite Rome”, car, tout comme la capitale italienne, il est situé sur 7 collines et que sous la ville, se trouve de nombreux et mystérieux couloirs souterrains. Sandomierz, tout comme Kazimierz Dolny, se caractérise par cette atmosphère unique, l’atmosphère d’un passé palpable, qui regorge de charmantes ruelles. Plus de 120 monuments architecturaux de différentes époques ont survécu, ainsi que la configuration urbaine médiévale de la ville, avec l’hôtel de ville du style de la Renaissance. Pendant votre séjour à Sandomierz, vous aurez l’occasion de voir l’une des plus anciennes construction de brique romane de Pologne: l’église Saint-Jean Jacob!

Kazimierz Dolny est considéré par beaucoup de personnes comme la plus belle ville de Pologne. Les tuiles rouges, les maisons blanches et beaucoup de beaux monuments. La ville a été fondée par Casimir le Grand. Elle séduit non seulement par une architecture magnifique, mais aussi par ses histoires qui circulent dans les rues pavées. Un des plus beaux monuments de la ville est l’église paroissiale de la Renaissance, qui règne fièrement sur la place du marché. Il y a aussi les ruines d’un château médiéval que l’on peut apercevoir sur une colline voisine. La singularité de l’architecture locale est illustrée par le fait que les bâtiments de Kazimierz ont été construits à partir de pierres de calcaire local facile à traiter, ce qui a permis de créer des décorations diverses.